BFM Business

Chromecast: Google dévoile un concurrent très abordable de l’Apple TV

Le Chromecast (2020) de Google

Le Chromecast (2020) de Google - Google

Pour la première fois, Google propose un boîtier fonctionnant avec sa propre interface, afin de concurrencer l’Apple TV.

Chez Google, le Chromecast s’est fait connaître pour être le pont idéal entre nos smartphones et nos téléviseurs, prenant la forme d’une simple clé connectée en Wi-Fi. Désormais, elle gagne en indépendance. Ce 30 septembre, Google a dévoilé la nouvelle version de son Chromecast, doté de sa propre interface. Il ne s’agit pas d’Android TV - que l’on retrouve sur les téléviseurs Sony ou Philips, mais de Google TV. Cette dernière a la particularité d’unifier toutes les sources de contenus (Netflix, YouTube, Disney+ etc.) afin d’offrir le choix le plus large. Le Chromecast sera disponible le 20 octobre pour 70 euros.

Le Chromecast (2020) de Google
Le Chromecast (2020) de Google © Google

Au même titre que l’application Apple TV, Google TV se veut être une interface unique pour l’utilisateur, alors capable de voir apparaître une série Netflix aux côtés d’un film diffusé Amazon Prime Video. Le Google Chromecast propose par ailleurs un menu dédié aux diffusions en direct - par exemple via Molotov, mais également des onglets regroupant uniquement les films ou les émissions TV.

L'interface du Chromecast (2020) de Google
L'interface du Chromecast (2020) de Google © Google

Enfin une télécommande

Autre nouveauté majeure pour Google, l’arrivée d’une télécommande, tout aussi épurée que celle de l’Apple TV. Elle intègre un pavé tactile afin de s’orienter dans les menus, un bouton dédié à l’assistant vocal Google Assistant, ainsi que des touches dédiées à YouTube (filiale de Google) et à Netflix. Les deux services les plus populaires sont ainsi accessibles en un clic.

Le Chromecast (2020) de Google
Le Chromecast (2020) de Google © Google

Dans le domaine technique, le Chromecast intègre l’essentiel pour un produit de cette nature, à savoir une compatibilité 4K (jusqu’à 60 images par seconde), ainsi que des compatibilités Dolby Vision et Dolby Atmos. Le produit conserve ses fonctions initiales, puisqu’il peut toujours servir de simple “relais”, comme ses prédécesseur, pour diffuser des contenus depuis un smartphone Android ou iOS.

Face à lui, Google retrouve donc l’Apple TV 4K, vendue à partir de 200 euros (qui offre certaines fonctions supplémentaires comme le jeu vidéo), et surtout le Fire TV Stick 4K d’Amazon, quant à lui disponible pour 60 euros.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech