BFM Business

Campagne de vaccination: comment le gouvernement pourrait utiliser TousAntiCovid

L'application TousAntiCovid, version remaniée de feu StopCovid.

L'application TousAntiCovid, version remaniée de feu StopCovid. - LIONEL BONAVENTURE © 2019 AFP

L’application dédiée au traçage numérique des cas contacts pourrait constituer un outil supplémentaire pour pousser les Français à se faire vacciner contre le Covid-19.

TousAntiCovid, nouvel allié pour vacciner les Français contre le Covid-19? C’est ce qu’a suggéré ce 5 janvier le ministre de la Santé Olivier Véran au micro de RTL, évoquant la possibilité de s’inscrire par ce biais - en complément d’une inscription plus classique par téléphone ou Internet - sur les listes des volontaires.

L’application, qui cumule désormais 12 millions de téléchargements, est initialement dédiée au traçage des cas contacts par la fonction Bluetooth de nos smartphones. Mais rien n’empêche le gouvernement de la faire évoluer.

L’enjeu de la vie privée

Auprès de BFMTV, une source gouvernementale confirme que l’application pourrait intégrer cette fonction, à condition de respecter les critères de vie privée inhérents à TousAntiCovid. A ce jour, cette dernière ne collecte en effet aucune donnée personnelle.

Comme ce fut le cas avec l’attestation dérogatoire de déplacement, la plateforme pourrait intégrer un formulaire afin que l’utilisateur fasse une demande d’inscription sur les listes de la campagne vaccinale. Le fichier généré serait alors stocké localement, sur le mobile, sans être enregistré dans une quelconque base de données.

Pour l’heure, l’enjeu reste de trouver une solution pour transmettre cette demande de vaccination sans partager les données récoltées par le biais du formulaire. Une autre solution, plus basique, reviendrait à intégrer un simple lien dans l’application pour rediriger l’utilisateur vers le portail officiel d’inscription à la vaccination.

Statistiques vaccinales

Autre piste à l’étude par le gouvernement, l’intégration des statistiques vaccinales à l’application, pour venir compléter les statistiques liées au nombre de cas détectés, au nombre d’hospitalisation et enfin aux décès.

Une mise à jour qui pourrait arriver rapidement, à condition que ces chiffres soient rendus disponibles par Santé publique France sur une plateforme ouverte pouvant être liée à l’application par les équipes de TousAntiCovid.

A l’avenir, ces statistiques pourraient également se faire plus précises, comme c’est le cas pour les statistiques déjà disponibles. Ces dernières peuvent en effet être consultées à l’échelle nationale comme à l’échelle locale, dès lors que l’utilisateur renseigne le nom de sa ville.

Avec l’arrivée de ces nouvelles fonctions, TousAntiCovid pourrait devenir le “couteau suisse” numérique du gouvernement dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Avant la mise en place d’une nouvelle possibilité lors de la réouverture des restaurants: l’intégration à l’application d’une fonction de QR Code pour signifier sa présence dans un établissement, en remplacement du carnet de rappel, qui restera disponible pour les clients dépourvus de smartphones.

Raphaël Grably