BFM Business

Bientôt un numéro de téléphone fixe attribué à vie

Actuellement ces numéros sont dits "géographiques", c’est-à-dire que les préfixes varient en fonction de la zone de résidence. Avec "01" pour les abonnés résidant en Ile-de-France, "02" pour la région Nord-Ouest...

Actuellement ces numéros sont dits "géographiques", c’est-à-dire que les préfixes varient en fonction de la zone de résidence. Avec "01" pour les abonnés résidant en Ile-de-France, "02" pour la région Nord-Ouest... - PublicDomainPictures-Pixabay- CC

Le régulateur des télécoms veut mettre en œuvre la portabilité des numéros fixes, comme c'est déjà le cas avec les téléphones mobiles. Cet assouplissement des règles se ferait en deux temps, avec dès 2020 la possibilité de conserver son numéro lors d'un déménagement au sein d'une même région, et étendue à toute la France en 2023.

Un déménagement sur deux donne lieu à un changement de numéro d’appel fixe, selon les chiffres de l'Autorité de Régulation des Telecoms (Arcep). Soit 3,6 millions de personnes qui chaque année doivent informer leurs contacts du changement de coordonnées, voire imprimer de nouvelles cartes de visite… et faire un petit effort pour mémoriser ces nouveaux chiffres.

Mais bientôt, il sera possible de conserver son numéro de téléphone fixe, quel que soit le département où l'on déménage. Car actuellement ces numéros sont dits "géographiques", les préfixes varient en fonction de la zone de résidence. Avec "01" pour les abonnés résidant en Ile-de-France, "02" pour la région Nord-Ouest, "03" pour le Nord-Est.... et les chiffres suivant sont définis selon 412 zones de numérotation élémentaire. Un déménagement dans une autre ville entraine donc la perte du numéro de téléphone fixe et l'attribution d'un nouveau correspondant à la nouvelle zone de rattachement.

Les entreprises en profiteront aussi

L'Arcep vient d'ouvrir une consultation publique, repérée par le Parisien, afin de remettre à plat les règles d'attribution. Il s'agit de mettre en place la portabilité, comme c'est déjà le cas pour les numéros de mobiles. Une fois un numéro attribué, l'abonné peut choisir de le garder, quel que soit son opérateur et son lieu de résidence.

Le régulateur des télécoms veut mettre à exécution ce chantier en deux temps. Au 1er janvier 2020, les opérateurs pourront proposer à leurs abonnés de conserver leur numéro lorsqu’ils déménagent au sein de la zone correspondant au préfixe. Par exemple, un client ayant un numéro en 01 aura la possibilité de le garder quelle que soit la ville où il emménage en Ile-de-France. 

Trois ans plus tard, soit le 1er janvier 2023, les contraintes géographiques disparaissent totalement. Un client résidant en Normandie obtiendra son premier numéro en "02". Et qu'il déménage par la suite à Marseille ou à Bordeaux, il le conservera. Cette souplesse concernera également les entreprises, qui peuvent être très pénalisées par ces changements de coordonnées.

L'Arcep veut profiter de cette remise à plat pour expérimenter un mécanisme d’authentification des numéros, qui doit protéger les abonnés contre l’usurpation de leurs coordonnées dont les entreprises de démarchage téléphonique à domicile sont coutumières.

Cette portabilité des numéros fixes risque cependant de créer des points de frictions supplémentaires pour les couples qui se séparent. Après les négociations autour de qui garde le chien ou la console de jeux, il va aussi falloir s'accorder sur qui conserve le numéro de téléphone !

Coralie Cathelinais