Tech&Co
Tech

Aux Etats-Unis, Amazon se met à la vente de médicaments prescrits sur ordonnance

Amazon fait une incursion remarquée aux Etats-Unis dans le secteur de la santé.

Amazon fait une incursion remarquée aux Etats-Unis dans le secteur de la santé. - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Amazon réalise une incursion dans le secteur de la santé, en lançant sa propre offre de vente en ligne de médicaments: Amazon Pharmacy.

Après les libraires et petits commerces, Amazon vient directement concurrencer un nouveau secteur, lorgné de longue date: les pharmacies. Le géant du e-commerce lance aux Etats-Unis une nouvelle offre baptisée Amazon Pharmacy, qui permettra à ses utilisateurs de commander des médicaments en ligne, sur ordonnance, pour les recevoir à domicile. La livraison sera gratuite, et s'effectuera sous deux jours, pour les membres d'Amazon Prime, souligne l'entreprise dans un communiqué.

Concrètement, les clients de plus de 18 ans, et de 45 Etats américains, pourront commander en ligne des médicaments génériques et de marque prescrits sur ordonnance, parmi lesquels des pilules contraceptives, de l'insuline ou encore du sumatriptan, généralement utilisé pour traiter les migraines. Les opioïdes resteront en revanche exclus de cette liste.

Un système de vérification des ordonnances

Avant toute commande, un court formulaire portant notamment sur la date de naissance et le sexe du client pourra être proposé. Amazon affirme par ailleurs être en mesure de vérifier la véracité des ordonnances transmises en ligne pour la commande de ses médicaments. Une fois commandés, ces derniers pourront être livrés à domicile ou directement auprès de détaillants, dont CVS ou Walgreens.

Le projet est sur les rails depuis plusieurs années. Il a pris un tournant nouveau avec le rachat, en 2018, de Pillpack, une start-up spécialisée dans la vente de médicaments en ligne et qui avait en son temps été convoitée par le géant de la grande distribution Walmart. En 2019, Amazon a également lancé une offre de livraison médicaments sans ordonnance.

L'annonce intervient alors même que l'épidémie de Covid-19, qui a déjà touché plus de 11 millions d'Américains, incite les consommateurs à se tourner vers les services de commande en ligne. Amazon s'attaque par ailleurs avec une telle offre à un marché gigantesque, le chiffre d'affaires des services de pharmacie en ligne étant appelé à croître de 20% d'ici 2025 dans le monde, pour atteindre les 131 milliards de dollars.

En vertu de la réglementation française en matière de distribution de médicaments, les pharmaciens ne devraient pas voir débarquer l'offre d'Amazon de sitôt. Philippe Besset, Président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, rappelle auprès de BFM Tech qu'il est "hors de question" qu'un tel service soit lancé en France. En 2014 déjà, un juge des référés avait enjoint la société Enova Santé, qui contrôlait le site 1001pharmacies.com, à ne plus proposer la livraison à domicile de médicaments sur ordonnance, estimant qu'il s'agissait bien de vente à distance sans autorisation.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech