Seul les parlementaires de l'AfD ont été exemptés de ce piratage.
 

Les données personnelles de centaines de parlementaires allemands ont été dérobées. L'ensemble des formations politiques du pays, à l'exception du parti d'extrême droite AfD, est concerné. 

Votre opinion

Postez un commentaire