BFMTV

Mosquée de Strasbourg: la maire EELV Jeanne Barseghian demande la protection fonctionnelle

Jeanne Barseghian le 4 juillet 2020 à Strasbourg

Jeanne Barseghian le 4 juillet 2020 à Strasbourg - PATRICK HERTZOG © 2019 AFP

D'après les DNA, l'édile écologiste fait l'objet de menaces à son endroit depuis le conseil municipal du 22 mars et la polémique qui a suivi sur le financement de la mosquée Eyyup Sultan.

Jeanne Barseghian, la maire écologiste de Strasbourg, a sollicité une protection fonctionnelle. D'après les Dernières Nouvelles d'Alsace, l'élue EELV est visée par des menaces depuis le conseil municipal du 22 mars, qui a débouché sur une polémique concernant le financement de la mosquée Eyyup Sultan. Une subvention de la mairie à laquelle les porteurs du projet ont fini par renoncer.

L'édile s'appuie ainsi sur l'article L.2123-35 du code général des collectivités territoriales, qui dispose que "la commune est tenue de protéger le maire ou les élus municipaux le suppléant (...) contre les violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion ou du fait de leurs fonctions et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté".

Courriers et réseaux sociaux

Cette demande nécessite l'aval du conseil municipal, qui doit se réunir le 3 mai. Le texte de la délibération, rapportent les DNA, précise que "la maire de Strasbourg fait l’objet d’injures, de menaces, d’outrages et de diffamations tant par des courriers qui lui sont adressés que sur les réseaux sociaux".

"Au regard de la gravité de ces faits, la maire de Strasbourg a sollicité l’octroi de la protection fonctionnelle, par courrier en date du 20 avril 2021", peut-on lire.

Sans offrir plus de détails sur l'origine ou la nature des menaces, Jeanne Barseghian affirme qu'un dossier a été établi pour un dépôt de plainte.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV