Salon de l'agriculture
 

Entre la sortie de communes françaises qui passeront de zones classées "piémont" à "zones de plaine", les prix de vente des produits agricoles qui restent très bas et les fermetures envisagées de classes rurales, l'édition 2018 du Salon de l'agriculture s'annonce délicat.

Votre opinion

Postez un commentaire