BFMTV

Zidane se dit pour l’augmentation des impôts des plus riches

Zinedine Zidane

Zinedine Zidane - -

Généralement discret sur les questions politiques, le footballeur Zinedine Zidane s’est exprimé sur plusieurs mesures de François Hollande. Il soutient par exemple sa proposition d’augmenter les impôts des riches : « Logique de demander de l'argent à ceux qui en ont ».

Le héros de la Coupe du monde de 1998 Zinedine Zidane ne s’était jamais exprimé sur la politique. Dans les pages du magazine du Monde à paraître ce week-end, il se dit pourtant favorable à l’augmentation des impôts des riches, en réaction à la proposition de François Hollande de taxer à 75% les revenus supérieurs à un million d’euros par an.

«L’Espagne n’est pas un paradis fiscal»

« Aujourd'hui, avec ce qu’il se passe, on va demander de l'argent à ceux qui en ont, c'est logique », explique le footballeur. « Reverser 50 centimes d'euros pour un euro gagné, ça ne me pose pas de problème », conclut celui qui gagnait 14 millions d’euros par an à l’époque où il jouait.
Aujourd’hui domicilié fiscalement en Espagne, il se défend : « Ce n’est pas un paradis fiscal ».

Aussi favorable au droit de vote des étrangers

Le champion est aussi revenu sur l’ouverture du droit de vote des étrangers aux élections locales. Fils d’immigrés algériens, il s’y est dit favorable : « Quelqu'un qui paye ses impôts, qui contribue à la vie active, doit voter. » Et s’il ne s’est pas exprimé plus tôt sur tous ces sujets, il s’explique, affirmant avoir tout simplement refusé d’être instrumentalisé : « J'ai été souvent sollicité, mais qui suis-je pour donner des leçons ? »

La rédaction, avec Thomas Chupin