BFMTV

Xabab, prof de lettres le jour et streamer de jeux vidéo sur Twitch le soir

Baptiste, alias XababTV en live sur sa chaîne Twitch.

Baptiste, alias XababTV en live sur sa chaîne Twitch. - Capture d'écran Twitch

Depuis un an, Xabab est à la fois professeur de français au collège et streamer populaire de jeux vidéos sur les réseaux sociaux. Des salles de classes aux sessions live devant son écran, ce prof nouvelle génération raconte à BFMTV.com comment il articule ses deux passions au quotidien.

Professeur de lettres classiques le jour, streamer de jeux vidéos le soir. Cela fait maintenant un an que Baptiste, alias Xabab, s'adonne quasimment tous les jours à des sessions de jeux vidéo en direct sur la plateforme Twitch.

Chacune de ses vidéos réunit plusieurs centaines de personnes, et son compte est suivi par près de 24.000 abonnés. Sur Tiktok, ils sont même 133.500 à suivre ses contenus. Pourtant dans la journée, c'est une toute autre activité qui l'anime: le jeune homme de 26 ans enseigne le Français, le Latin et le Grec classique à des collégiens dans un établissement scolaire de Nice.

Un féru de littérature et d'Antiquité

Deux passions qu'il parvient à concilier sans difficulté depuis novembre 2020. "Ce sont les deux faces d'une même pièces", confie-t-il, interrogé par BFMTV.com. "J'adore les lettres, la culture et l'Antiquité. C'est vraiment une de mes passions à côté du jeu vidéo depuis que je suis tout petit. Je lis constamment, aussi bien des gros romans que des mangas par centaine", confie Xabab à ses abonnés dans l'une de ses vidéos.

Pour autant, cela ne l'empêche pas d'être un fan inconditionnel de jeux vidéo. Mario, Zelda, Pokemon, Animal Crossing ou encore Assassin's Creed... Tout y passe, ou presque. Pour lui, "il n'y a pas de mauvais genre de jeu. Tout dépend de mon envie!", même s'il reconnaît que ce qu'il préfère par-dessus tout, ce sont les expériences de jeux en solo sur des jeux Nintendo. Chaque soir après avoir corrigé ses copies, Xabab essaie d'animer un live de deux heures minimum. Mais parfois le week-end ou pendant les vacances scolaires, les séances peuvent durer plus de quatre heures.

Baptiste en train d'animer une session live tout en jouant à Mario Kart sur Twitch.
Baptiste en train d'animer une session live tout en jouant à Mario Kart sur Twitch. © Capture d'écran Twitch

Animer des directs sur Twitch, "c'est quelque chose que je rêvais de faire depuis des années mais je n'osais pas me lancer", nous confie encore Baptiste. "Je craignais un peu le regard des autres, car que je venais tout juste d'entrer dans l'enseignement. Mais pendant le confinement à l'automne 2020, j'étais tellement démoralisé que j'avais besoin de tenter quelque chose de nouveau. Au final, je me suis dit 'on s'en fout, tant que je fais correctement mon travail par ailleurs, ce sont deux choses distinctes'", poursuit le jeune prof, qui ne regrette rien et parvient même à gagner un peu d'argent avec sa nouvelle activité.

Des sessions de jeux avec certains de ses élèves

"Aujourd'hui, oui, certains de mes élèves sont au courant que je suis sur les réseaux, car certaines de mes vidéos sur Tiktok ont dépassé le million de vues", reconnaît Baptiste, qui se dit "bluffé" par "leur maturité". Bien qu'ils n'aient qu'entre 11 et 15 ans, le jeune professeur explique que ses élèves sont très respectueux et qu'ils ne mélangent pas les deux.

"Cela arrive que certains viennent me voir à la récréation pour m'en parler parce qu'ils sont intrigués ou parce qu'ils aiment les jeux vidéo. Mais le sujet n'est jamais abordé pendant les heures de cours", poursuit-il, reconnaissant.

Pourtant, Baptiste ne cache pas qu'il est déjà arrivé que certains de ses propres élèves se joignent à des sessions live pour jouer avec lui. "On a même joué ensemble en live à Mario Kart ou Animal Crossing. Souvent on me dit que ça doit être gênant ou problématique, mais ce n'est pas le cas", assure l'enseignant.

"Ce qui les impressionne le plus, c'est mon nombre d'abonnés!", plaisante-t-il. "Non seulement leur prof est sur les réseaux, mais en plus il a beaucoup plus d'abonnés qu'eux". "Je te veux en tant que prof, c'est bon maintenant", lui lancent même certains adolescents dans les commentaires de ses vidéos.

Au cours de ces sessions de jeu interactives, Baptiste entame un véritable dialogue avec les internautes, souvent très jeunes, qui réagissent sur le 'chat'. "Le jeu est au centre, mais je joue volontairement à des jeux très simples, qu'on peut prendre en cours de route. Car le but, c'est surtout de se vider la tête, de profiter de ce temps pour discuter, de répondre aux questions, de s'amuser quoi."

Ainsi, explique le professeur-streamer, "on peut parler de sujets divers et variés sur mes lives. Rien n'est prévu à l'avance, cela dépend des sujets que les gens veulent aborder. Mais c'est déjà arrivé qu'un adolescent se confie et dise qu'il a passé une mauvaise journée en cours parce qu'on l'a embêté à l'école. Dans ce genre de cas, j'aime bien en profiter pour faire passer des messages. Dans ce genre de cas, c'est l'occasion d'embrayer et éventuellement d'évoquer la question du harcèlement scolaire, ou d'évoquer d'autres sujets de société liés à la tolérance".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV