Véhicule hospitalier du CHU de Reims, en 2015. (Photo d'illustration)
 

La nuance est importante. C’est bien une procédure d’arrêt des traitements et non d’arrêt de soins qui a débuté ce lundi matin pour Vincent Lambert. Cet homme de 42 ans est tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire