BFMTV

Vincent Lambert: les évêques de Rhône-Alpes se dressent contre un arrêt des soins

Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, répond à des questions de journalistes devant le CHU de Reims

Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, répond à des questions de journalistes devant le CHU de Reims - François Nascimbeni

Les évêques de Rhône-Alpes, région où habitent les parents de Vincent Lambert, des catholiques traditionalistes farouchement opposés à un arrêt des soins, se sont élevés vivement mardi contre une décision médicale qui "risque de provoquer délibérément sa mort".

Vincent Lambert n'est "pas en fin de vie" et "ne fait l'objet d'aucun soin disproportionné", martèlent-ils dans une déclaration commune publiée sur le site internet du diocèse de Lyon. "En lui donnant la nourriture et l'hydratation nécessaires, ceux qui prennent soin de lui respectent simplement le cours de cette vie dont le mystère nous échappe, et dont le terme n'appartient à personne", ajoutent les évêques signataires de la déclaration, dont le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. 

L'équipe médicale du CHU de Reims. doit annoncer jeudi à la famille sa décision d'arrêter ou non les traitements qui maintiennent en vie le patient tétraplégique en état végétatif, victime d'un accident de la route en 2008. Décision avec laquelle l'épouse de Vincent Lambert, une grande partie de ses frères et sœurs, ainsi que son neveu, sont eux d'accord.

la rédaction avec AFP