Le Conseil d'Etat a estimé que le contexte justifie la vidéosurveillance
 

Le Conseil d'Etat a refusé la demande de suspension de la vidéosurveillance permanente de Salah Abdelsam. La plus haute juridiction administrative justifie sa décision par le contexte des attentats.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Rien à perdre
    Rien à perdre      

    Il devrait avoir le choix: soit les caméras soit les menottes aux mains et aux pieds dans un cachot

Votre réponse
Postez un commentaire