Un sans-abri à Lyon, en janvier 2017.
 

La chute des températures va de nouveau imposer dans le débat public la question des personnes sans domicile fixe. La France est-elle capable de ne laisser personne dormir dehors?

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire