BFMTV

Une mère "écœurée" par la présence de la commission d'enquête au Bataclan

"Pourquoi ont-ils besoin de venir là, regarder ce qu'il s'est passé, mobiliser les forces du RAID et de la BRI alors que nous parents nous ne savons toujours pas à quelle heure nos enfants sont décédés?", s'offusquait Nadine Ribet-Reinhart devant le Bataclan jeudi, alors qu'y était présente la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de Paris et Saint-Denis. "On refuse cette démarche qui nous instrumentalise", a dénoncé cette mère dont le fils Valentin, 26 ans, a été tué au Bataclan.