A la demande de ses élèves de terminale, un professeur de philosophie avait animé un débat après les attentats de janvier.
 

Mis à pied en janvier après avoir été soupçonné d'apologie du terrorisme en classe, un professeur de philosophie de Poitiers a été sanctionné vendredi par son rectorat. L'homme qui dénonce un acharnement a été muté dans le département voisin.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Grincheux
    Grincheux     

    condamné avant d'être jugé et en plus, il est de gauche !!!

Votre réponse
Postez un commentaire