Mis à jour le

La direction de Neo Sécurité doit trouver quinze millions d’euros pour échapper au redressement judiciaire après la défection d’un investisseur. Le patron, qui souhaite sauvegarder ses emplois, espère une décision politique forte pour son entreprise 100% française.

Votre opinion

Postez un commentaire