BFMTV

Un parvis de verre devant la cathédrale Notre-Dame?

Un projet rendu à François Hollande propose de recouvrir la crypte de Notre-Dame d'une dale de verre.

Un projet rendu à François Hollande propose de recouvrir la crypte de Notre-Dame d'une dale de verre. - Matthieu Alexandre - AFP

Un rapport sur l’avenir de l’île de la Cité propose 35 projets qui pourraient métamorphoser le coeur de Paris. Parmi les idées avancées, un sol de verre recouvrant le parvis de la cathédrale Notre-Dame.

Le rapport veut "réveiller le coeur historique de Paris". Remis au président de la République vendredi, ce document rédigé par l'architecte Dominique Perrault et le président du Centre des monuments nationaux Philippe Bélaval avance 35 propositions pour dépoussiérer l'île de la Cité. Un rapport de 56 pages qu'a pu consulter le JDD qui dévoile plusieurs de ces idées, parmi lesquelles une transformation spectaculaire du parvis de la cathédrale Notre-Dame. Long de 135 mètres et large de 100 mètres, il pourrait être entièrement vitré.

"La façade de pierre de la cathédrale va se refléter sur ce sol en verre, lequel permettra de baigner la crypte archéologique de lumière naturelle, et de faire le lien avec la Seine", précise l'architecte Dominique Perrault, déjà concepteur de la BNF.

Face à cette proposition, les auteurs du rapport s'attendent déjà à des critiques mais expliquent que cette réalisation permettrait d'offrir de nouveaux services. "En sous-sol, les millions de visiteurs qui patientent sous la pluie ou la canicule disposeront de services indispensables, comme des toilettes ou une bagagerie", poursuivent-ils. Un projet qui serait réalisable en récupérant les deux premiers niveaux des parkings souterrains. 

Une grande serre pour le marché aux fleurs

Ce rapport, commandé en décembre 2015 par François Hollande en accord avec la maire de Paris Anne Hidalgo, propose d'autres utilisations du verre sur l'île de la Cité. Ainsi pour mettre à profit des espaces inoccupés, les auteurs du rapport proposent de construire une dizaine de couvertures de verre et d'acier au-dessus de cours intérieures, utilisées aujourd'hui comme parkings. Ces cours couvertes qui pourraient abriter commerces mais aussi logements sont envisagées à l'Hôtel-Dieu ou encore au Palais de justice, qui doit déménager courant 2018 aux Batignolles.

Ce déménagement constitue d'ailleurs une "opportunité unique" pour Dominique Perrault et Philippe Bélaval qui rappellent que "la dernière intervention d'ensemble des pouvoirs publics sur l'île est celle du baron Haussmann". Une grande serre de plusieurs étages pourrait également voir le jour pour abriter le marché aux fleurs au coeur de l'île, précise par ailleurs le JDD.

Une piétonisation de l'île? 

Autre argument pour transformer l'île de la Cité, son incapacité à incarner sa "fonction de coeur battant de la ville". "Les Parisiens la fréquentent très peu, sauf quand ils y sont convoqués", quant aux touristes ils visitent massivement l'île mais n'y restent pas estiment les auteurs du rapport. D'autres projets prévoient ainsi de ramener de l'animation avec par exemple un "balcon de l'île" le long duquel seraient amarrés des barges proposant restaurants ou encore salles de concert.

Autre proposition, et pas des moindres, la piétonisation de l'île de la Cité au moins en partie. Les auteurs du rapports préconisent l'interdiction à la circulation sur les quais sud de l'île et sur le pont de l'Archevêché. La mairie, déjà engagée pour la piétonisation de la voie Georges Pompidou aimerait aller encore plus loin et bannir la voiture de l'île de la Cité, à l'exception des bus, des véhicules de secours et de police.

Les auteurs du rapport estiment qu'une partie des mesures, notamment les restrictions de circulation pourraient être mises en oeuvre rapidement. La perspective des JO 2024 pourrait également accélérer certains projets. Le rapport préconise l'étude des projets par un haut-commissaire. Des projets qui seront présentés à partir de mi-février à la Conciergerie.

Carole Blanchard