BFMTV

Un important camp de migrants parisien démantelé ce mardi

Un camp de migrants établi à la porte d'Aubervilliers, à Paris.

Un camp de migrants établi à la porte d'Aubervilliers, à Paris. - Christophe Archambault - AFP

"900 à 1.800" migrants ont été comptabilisés sur ces campements insalubres en bordure du périphérique.

Un important campement de migrants du nord-est de Paris, où vivent quelque 1.000 à 2.000 personnes, doit être évacué mardi lors d'une opération de mise à l'abri, a annoncé ce lundi la préfecture de police (PP) de Paris.

"Ce mardi, la préfecture de police et la préfecture de la région d'Ile-de-France (Prif) vont procéder au démantèlement des campements illicites installés au niveau de la Porte d'Aubervilliers (XIXe arrondissement), ainsi qu'à la mise à l'abri concomitante de leurs occupants", a indiqué la PP dans un communiqué.

900 à 1.800 migrants

Des places en gymnase ou en centre d'hébergement dans toute l'Ile-de-France ont été réquisitionnées pour permettre de prendre en charge "tout le monde", a confirmé la Prif, précisant que "900 à 1.800" migrants ont été comptabilisés sur ces campements insalubres en bordure du périphérique.

Ce démantèlement intervient deux mois après le démantèlement du camp voisin de la Porte de la Chapelle, lorsque 1.600 migrants avaient été évacués le 7 novembre.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait promis, la veille, que l'ensemble de ces campements du nord-est de Paris seraient vidés avant la fin 2019.

Cy.C avec AFP