BFMTV

Un iPhone lui explose à la figure

-

- - -

« Des petits bouts de verre ont sauté dans mon œil ». Alors qu'il manipulait l'iPhone de son amie, un jeune Aixois a vu l'appareil exploser. Un cas qui ne serait pas isolé.

Dans les Bouches-du-Rhône, deux iPhones 3G de deuxième génération d'Apple auraient implosé pour l'un et explosé pour l'autre, alors que leurs propriétaires les utilisaient. Dans le premier cas, le téléphone d'un attaché commercial Marseillais de 29 ans se serait fissuré alors qu'il téléphonait le 25 juillet dernier.

« D'un coup, l'iPhone a fait un gros "crac" »

Dans l'autre affaire, vendredi 7 août, le téléphone aurait quasiment explosé à la figure d'un jeune Aixois. Romain Vidal, 18 ans, assure avoir reçu des petits bouts de verre dans l'œil après que l'écran de l'appareil s'est fissuré, après avoir émis de forts grésillements : « c'est en appuyant sur le bouton du bas de l'iPhone que d'un coup il a fait un gros "crac". Des bouts de verre jusqu'à 2 mm ont sauté ; j'en ai reçu deux d'1mm dans l'œil. Après, on a posé le téléphone à plat et on voyait bien les petits morceaux partir en l'air. »
Sa mère et sa petite amie, à qui appartient l'iPhone, présentes lors de l'incident, confirment ses propos. L'appareil (qui a été acheté récemment dans une grande surface spécialisée) semblait jusque-là en bon état.

Apple en mode silencieux...

Des incidents qui ne seraient pas isolés ; d'autres appareils d'Apple auraient ainsi rendu l'âme au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Japon ; des iPods ces fois-ci. Pourtant, le géant mondial des nouvelles technologies n'a fait pour l'instant aucun commentaire, laissant ainsi planer un doute sur la fiabilité de ses appareils.
Romain Vidal est d'ailleurs déçu de la réponse que lui a faite le service clientèle d'Apple quand il leur expliqué ce qui lui est arrivé : « Pour eux ça pouvait arriver, mais pas chez eux. Et quand on a expliqué qu'on a vu sur Google que des accidents similaires se sont déjà produits sur des appareils d'Apple, la personne nous a dit : si vous commencez à vous fier à ce qu'il y a sur Google, dans ce cas-là faut croire à l'arrivée des Martiens ! Apple ou non, qu'ils reconnaissent au minimum qu'ils peuvent avoir tort et que des accidents et des défauts sont possibles. »

La rédaction, avec Lionel Dian