Mis à jour le

Un Algérien de 33 ans, chef d’une entreprise prospère, a dû se séparer de ses salariés car il est sous la menace d’une expulsion. L’homme a reçu une obligation de quitter le territoire, mais il ne veut pas abandonner son entreprise.

Votre opinion

Postez un commentaire