Un collectif d'historiennes dénonce "la prédominance masculine" en histoire

Au CNRS, dans les sciences humaines, les femmes ne représentent que 25,5% du corps de la direction de recherche.
 

Jeudi, un collectif d'historiennes a publié dans Le Monde une tribune appelant à "mettre fin à la domination masculine" en histoire.

Votre opinion

Postez un commentaire