BFMTV

Terrasses: Paris réfléchit "à un horaire maximum" d'ouverture pour respecter la tranquillité des riverains

Invité de BFM Paris ce vendredi, le premier adjoint d'Anne Hidalgo ne souhaite pas que la réouverture et l'extension des terrasses dans les rues de la capitale nuisent aux déplacements et à la tranquillité des habitants.

Tous les bars et restaurants de France pourront rouvrir le 2 juin, a annoncé jeudi Edouard Philippe. En zone orange, et notamment à Paris, ces établissements n'auront cependant le droit d'accueillir des clients que sur leurs terrasses pour des raisons sanitaires. Pour favoriser l'accueil des clients et aider les bars et restaurants à redémarrer leur activité, la mairie a déjà annoncé qu'elle pourrait les autoriser à occuper les trottoirs, voire des places de parkings sur la chaussée. Et ce même si certains établissements ne possèdent d'ordinaire pas de terrasse.

Mais dans le sillage de Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie en charge de l'urbanisme qui a évoqué des règles très strictes en matière de fermeture et de désinstallation", Emmanuel Grégoire a lui aussi estimé que l'extension des terrasses des établissements sur la voies publiques ne devait pas contrevenir à "tranquillité des riverains" et à "la liberté de déplacement des piétons".

"On veut bien que les terrasses s'installent sur les trottoirs, c'est d'ailleurs ce que nous allons favoriser", a déclaré le premier adjoint à la mairie de Paris sur BFM Paris ce vendredi. Mais lorsque des piétonnisations totales ou partielles sont possibles pour mettre des terrasses sur la chaussée, il faut vérifier que du point de vue de l'accès aux parkings et de la circulation, ça ne créé pas de problème.

"Allier convivialité et respect du protocole sanitaire"

Après près de trois mois de fermeture des bars et des restaurants, de nombreuses rues parisiennes devraient en effet être particulièrement animées. Pour préserver une forme de tranquillité dans l'espace public, Emmanuel Grégoire a ainsi annoncé que la mairie réfléchissait "à un horaire maximum sur ces autorisations de terrasses dérogatoires pour protéger les riverains". 

"Je suis sûr que nous trouverons une solution permettant d'allier la convivialité et en même temps le respect du protocole sanitaire pour ne pas prendre le risque de devoir revenir en arrière", a-t-il ajouté.

Afin d'organiser la reprise d'activité des bars et les restaurants dans les conditions sanitaires souhaitées par le gouvernement, la ville de Paris transmettra par ailleurs aux établissements concernés un "règlement" dès ce vendredi. Celui-ci listera notamment les conditions à remplir pour occuper les places de stationnement ou installer une contre-terrasse. 

Juliette Mitoyen