BFMTV

SOS Homophobie attaque Minute pour propos injurieux et incitation à la haine

BFMTV

SOS Homophobie assigne l'hebdomadaire d'extrême droite Minute pour injures et incitation à la haine devant le tribunal correctionnel de Paris après la publication d'un numéro largement consacré à l'ouverture du mariage aux homosexuels, a annoncé l'association jeudi.

Le 11 juillet, Minute publiait en Une une photo de deux hommes fesses nues, tenant le drapeau représentatif de la communauté homosexuelle avec en titre "Mariage Homo: Bientôt, ils vont pouvoir s'enfiler... la bague au doigt".

Dans cette édition, l'hebdomadaire estimait notamment que l'ouverture du mariage aux homosexuels était une "revendication d'une minorité active qui, si elle aboutit, ouvrira la boîte de Pandore à des schémas plus dangereux" ou bien "pour ne pas attraper le sida, mieux vaudrait éviter d'aller se faire sodomiser dans les boîtes à partouze homosexuelles".

Indignée et choquée par ses propos, l'association SOS Homophobie déplore dans un communiqué "que trente ans après la dépénalisation de l'homosexualité en France, on peut encore procéder à de telles analogies entre orientation sexuelle et comportements délictuels".

Une audience se tiendra le 4 décembre devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, qui fixera à cette occasion les dates des débats au fond.