BFMTV

Soldes d'hiver: inquiétude des commerçants parisiens après un mois de grève

La confédération des commerçants indépendants annoncent 20% de perte en décembre, tous secteurs confondus et -30 et -40% dans l'hôtellerie te la restauration à Paris.

Les soldes d'hiver se tiendront dès mercredi 8 janvier et à quelques heures du lancement, les commerçants craignent de voir leurs magasins vides et les clients aux abonnés absents. En cause, la grève contre la réforme des retraites qui dure depuis maintenant plus d'un mois.

Pour certains clients, même s'il est difficile de se déplacer dans la capitale, pas question de faire l'impasse sur les soldes:

"Les commerçants ont beaucoup été impactés par la grève et pour moi c'est important de me déplacer, de prendre mon vélo et de venir à leur rencontre pour les soutenir dans cette période pas forcément facile", explique Célia à BFM Paris.

Mais tout le monde n'est pas du même avis et préfère s'en tenir par exemple aux centres commerciaux, comme c'est le cas de Marine:

"Je pense que je vais faire les soldes oui, mais je vais peut-être privilégier les grandes surfaces parce que c'est plus accessible en voiture, surtout par rapport au centre de Paris", explique la jeune femme qui reconnaît "trouver ça dommage" mais "choisir la facilité".

Beaucoup d'achats sur internet

Depuis le début de la grève les commerçants parisiens enregistrent en moyenne entre 20 et 30% de baisse de leur chiffre d'affaires et avec une clientèle qui vient majoritairement de banlieue, ils sont de plus en plus inquiets à la veille des soldes:

"Cette période de grève nous impacte beaucoup. On s'attend à des baisses de ventes avec l'arrivée des soldes", explique le gérant d'un magasin. "Le gros problème c'est que même pour les soldes les clients ne viendront pas sur Paris parce qu'ils peuvent pas se déplacer. Les gens vont beaucoup acheter sur internet", renchérit un autre.

D'autant que de nouvelles manifestations sont prévues pour jeudi et samedi, quelques jours après le lancement des soldes.

BFM Paris avec Manon Fossat