× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Une manifestante du mouvement #MeToo, à Marseille, le 29 octobre 2017.
 

Une étude publiée ce mardi par le centre Hubertine Auclert met en lumière le phénomène du cybersexisme, dont seraient touchées 85% des victimes de violences conjugales. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire