BFMTV

Santé: 46% des Français sont en surpoids

Une jeune femme en surpoids.

Une jeune femme en surpoids. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Les Français mangent bien, font du sport, et pourtant. Près de la moitié d'entre eux sont en surpoids et 16% sont même obèses, selon une étude.

Les Français se considèrent globalement en bonne santé. Pourtant ils sont 46% à être en surpoids ou obèses, selon un sondage OpinionWay publié mercredi.

D'après cette étude, 76% des Français se considèrent en bonne santé, alors que 30% sont en surpoids et 16% obèses. Le pourcentage d'obèses est plus élevé chez les inactifs (20%) et chez les 50-64 ans (21%), les jeunes étant plus épargnés, seulement 9% d'obèses. On parle de surpoids pour un indice de masse corporelle - IMC calculé par un ratio entre le poids et la taille - situé entre 25 et 30 et d'obésité au dessus de 30.

Les Français, persuadés qu'ils mangent bien

Interrogés sur leur alimentation, les Français l'évaluent comme étant "très bonne" ou "plutôt bonne" à 86%, variée et équilibrée (73%) et composée de produits frais (43%).

Ils déclarent manger en moyenne 3,4 fruits et légumes par jour, alors que les recommandations des autorités sanitaires en préconisent 5. La tradition des trois repas par jour est encore respectée par 60% des sondés et seulement 11% affirment manger au moins une fois par semaine dans un restaurant fast-food.

16% indiquent qu'ils suivent un régime alimentaire particulier et 23% qu'ils ont déjà consulté un diététicien. Un tiers reconnait grignoter entre les repas.

Près de 70% de sportifs

Autre élément encourageant, 69% affirment pratiquer une activité physique ou sportive au moins une fois par semaine, dont 26% deux à trois fois par semaine et 13% plus de trois fois par semaine.

Parmi les activités les plus prisées figurent la marche à pied (37%), le vélo (16%) et la natation (13%). Les obèses sont toutefois un peu moins assidus, seulement 49% affirmant s'adonner à une activité physique ou sportive.

Les principaux freins à la pratique sportive sont le manque de temps (36%), de motivation (33%) et d'argent (14%).

Autre donnée du sondage, un tiers des personnes interrogées se plaignent d'insomnies et un quart se déclarent fréquemment stressées, les femmes s'estimant plus souvent affectées (un tiers déclarent être fréquemment stressées).

Le sondage a été réalisé du 23 janvier au 7 février auprès d'un échantillon de 1001 personnes âgées de 18 ans et plus, issu d'un échantillon national représentatif, selon la méthode des quotas. Réalisé pour le compte de la Mutuelle Générale de l'Education nationale (MGEN), l'étude s'est efforcée de cerner les habitudes de vie des Français et leurs liens avec l'obésité.

A.D avec AFP