BFMTV

Revivez le direct de Bourdin & Co du 19 avril

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr

De 7h à 9h suivez en direct la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr - -

Ce vendredi matin sur RMC, Jean-Jacques Bourdin a abordé le mariage pour tous avec Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, et Erwan Lecoeur, sociologue. Le grand reporter du Monde Gérard Davet a expliqué comment une banque Suisse est soupçonnée d’avoir organisé à grande échelle l’évasion fiscale des riches Français. A 8h35, Jean-Jacques Bourdin recevait l'anthropologue Emmanuel Todd.

Bonjour à tous,
Nous sommes ravis de vous retrouver pour le live de Bourdin & Co. Au programme ce vendredi matin : 7h10 - Frigide Barjot, porte-parole du collectif « La Manif pour tous », demande que le gouvernement mette « hors d’état de nuire » tous les éléments perturbateurs en marge des manifestations contre le mariage pour tous. 7h25 – Les coulisses de la politique, avec Jean-François Achilli : Mariage pour tous : échauffourées de la rue à l'hémicycle 7h50 – Erwan Lecoeur, sociologue, analyse comment les groupuscule d’extrême-droite ont récupéré la fronde contre le mariage homo. 8h10 – Grand reporter au Monde, Gérard Davet raconte comment la banque suisse UBS aurait organisé à grande échelle l’évasion fiscale de riches Français. 8h25 – Le parti pris d’Hervé Gattegno : C'est démontré, l'austérité est une erreur de calcul ! A 8h35, Jean-Jacques Bourdin reçoit l’anthropologue Emmanuel Todd pour son livre Le mystère français.

9h - Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous lundi dès 7h !

A 8h35, Jean-Jacques Bourdin reçoit l’anthropologue et inventeur du concept de « fracture sociale » Emmanuel Todd. A contre-courant du pessimisme ambiant, il a co-écrit Le Mystère français qui explique que la France ne va pas si mal.

8h25 - C'est l'heure du Parti Pris, la chronique d'Hervé Gattegno : C'est démontré, l'austérité est une erreur de calcul !

Gérard Davet, grand-reporter au Monde

C’est toute une organisation que la banque UBS aurait mis en place pour inciter de riches Français, sportifs ou célébrités, à s’évader fiscalement en Suisse, révèle Le Monde. La justice française détient une liste de 353 Français soupçonnés d'avoir - ou d’avoir eu - un compte chez UBS en Suisse. Michel Platini, Zinedine Zidane ou encore Laurent Blanc font partie de ceux approchés par la banque autour lors d’évènements organisés spécialement pour l’occasion, révèle le journaliste du Monde Gérard Davet.

8h21 - Gérard Davet : « D’anciens salariés d’UBS ont dénoncé le système à la justice. Une dame, responsable marketting, raconte qu’elle a vu des pratiques qui l’ont révulsé, elle a dénoncé ça à la justice. UBS estime qu’ils n’ont pas commis d’erreur, mais les salariés qui dénoncent étaient déjà en conflit avec l’entreprise ».

8h17 - Gérard Davet : « Ça porte sur des sommes énormes, près du milliard d’euros ».

A propos de la liste de noms de personnalités approchées par UBS
8h15 - Gérard Davet : « La liste est le fruit de la collaboration entre les juges Suisses et Français. Il y a beaucoup de noms célèbres, des sportifs, des célébrités. On nous dit qu’il n’y a pas de responsables politiques. Mais ils peuvent avoir été démarchés et ne pas avoir donné suite, ou ouvert un compte en Suisse et l’avoir déclaré, et ils ont le droit ».

8h14 - Gérard Davet : « Des chargés d’affaire suisses d’UBS sont venus en France recruter des fortunes françaises pour expatrier leur fortune en Suisse. C’est illégal. Les Français ont le droit de le faire, mais les Suisses n’ont pas de licence pour le faire. Et quand on a un compte en Suisse, on peut ne pas le déclarer… »

Erwan Lecoeur, sociologue

Erwan Lecoeur, sociologue, analyse la présence des groupuscules d’extrême-droite dans les cortèges des manifestations contre le mariage pour tous. Bloc identitaire, Jeunesses nationalistes, Groupe union défense (GUD), Renouveau Français ou encore Civitas sont de plus en plus actifs.

7h55 - Erwan Lecoeur : « Leur problématique principale n’est pas l’anti-homosexualité, mais une virilité, un ordre social, une famille. Même s’ils ne sont pas tous hétérosexuels, ils veulent faire respecter l’ordre familial traditionnel. Et il y a aussi des gens extrêmement homophobes »

7h56 - Erwan Lecoeur : « Ce sont des habitués des coups de force. Et il y a beaucoup de jeunes, une génération spontanée à droite, qui se lève. Tous ces jeunes, qui n’ont jamais participé à quoi que ce soit, sont grisés par l’action, se laissent entraîner dans ces mouvements. On a un mélange de cathos tradi et une génération de jeunes qui trouvent que c’est assez rigolo de s’en prendre à la gauche au pouvoir ».

7h52 - Erwan Lecoeur : « Ce qui les unit, c’est d’être contre la gauche, comme en 1981, où des groupes différents s’étaient retrouvés pendant l’élection de François Mitterrand. Ensuite, ils ont tous envie de profiter de cet évènement exceptionnel pour apparaître au grand jour. C’est un moment de gloire médiatique potentiel ».

Noël Pons, ancien fonctionnaire des impôts

Le département des Hauts-de-Seine pourrait être le département le plus corrompu de France, selon Noël Pons, ancien fonctionnaire des impôts, qui publie 92 Connection : Les Hauts-de-Seine, laboratoire de la corruption ?, éditions du Nouveau Monde. 

A propos de Levallois-Perret, appelé « Balkannyland »:
7h48 - Noël Pons : « Il suffit de prendre les analyses de la Chambre régionale des comptes, qui présente tous les relevés de la ville. Mais pourquoi ces relevés n’ont pas fait l’objet de poursuites ? Toutes ces affaires sont connues, passent dans la presse, et derrière, on n’a plus grand-chose. C’est ce qui nous a poussé à faire ça ».

7h45 - Noël Pons : « C’est un système professionnalisé. Les structures de montage, de faux, sont connues. On créé des sociétés écran, on en favorise certaines au détriment d’autres, on surfacture des prestations, on met en place des systèmes clientélistes ».

7h44 - Noël Pons : « On est dans une situation de crise, la corruption fait disparaître beaucoup d’argent ».

7h25 - C'est l'heure des Coulisses de la politique, la chronique de Jean-François Achilli : Mariage pour tous : échauffourées de la rue à l'hémicycle

Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous

Alors que les débats ont duré toute la nuit à l’Assemblée nationale, le mouvement manif pour tous ne désarme pas et organisera une nouvelle manifestation dimanche. Cette nuit, des députés en sont presque venus aux mains à cause d'un regard mal interprété, alors que le vote solennel doit se tenir mardi prochain. Frigide Barjot, porte-parole du mouvement La Manif pour tous, appelle le gouvernement à mettre « hors d’état de nuire » les casseurs et les groupuscules identitaires, et les exactions se font de plus en plus nombreuses : agressions et saccages de bars gay à Bordeaux et Lille ou encore menaces envoyées à des députés.

7h24 - Frigide Barjot : « Nous manifestons contre le principe juridique qui permet aux couples de même sexe, donc à toute la société, de faire des enfants par PMA (Procréation médicalement assistée) ou GPA (Gestation pour autrui). Ce ne sera pas le gouvernement qui l’autorisera, mais les tribunaux ».

7h20 - Frigide Barjot : « Le Conseil constitutionnel doit pouvoir travailler en toute sérénité. J’appelle les manifestants à ne pas manifester devant leur siège, ils doivent travailler sereinement. Si la loi est applicable, nous rentrerons dans un face à face démocratique entre le président et son peuple. Nous avons un projet alternatif, le projet de l’apaisement, qui donne l’égalité des droits dans l’union, et ne touchera pas à la filiation ».

A propos des troubles causés par des groupuscules d'extrême-droite autour des Manifs pour tous :
7h16 - Frigide Barjot : « On m’a dit qu’on exfiltrerait les casseurs, et ils ne l’ont jamais été. Ce sont ces types qui, au moment de la dispersion, vont casser, et on ne les arrête pas. C’est la responsabilité du ministre de l’Intérieur et de madame Taubira, qui doit les mettre en taule ».

A propos de la phrase d’un député UMP « On assassine des enfants » :
7h15 - Frigide Barjot : « Ce sont des propos exagérés. Mais on matraque nos enfants. Il y a un service d’ordre excessif pour s’occuper des jeunes pacifistes, et pas des poignées d’extrémistes qu’on connaît et qui devraient être interpellés. Nous avons un service d’ordre pour maintenir nos manifestants et désigner les fauteurs de trouble aux forces de l’ordre, qui doivent les interpeller ».

A propos des troubles à l’Assemblée nationale, cette nuit :
7h13 - Frigide Barjot : « Il y avait une manifestation pacifique près de l’Assemblée nationale. Certains jeunes se sont installés pour expliquer, débattre sur une pelouse. Ils ont été rejoints par des députés puis entourés par des forces de l’ordre, casqués, et interpellés. Des pacifistes ! Ce sont nos fils, nos filles, qui demandent qu’on les écoute. Ils ont été relâchés à quatre heures du matin. Les députés de la majorité ont dit qu’ils étaient des fachos ! »

Bonjour à tous, il est 7h ! Comme tous les jours, nous sommes ensemble jusqu’à 9h pour suivre la matinale de Jean-Jacques Bourdin.

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin