BFMTV

Revivez le direct de Bourdin & Co du 11 mars

Jean-François Achilli

Jean-François Achilli - -

Ce lundi matin dans Bourdin & Co, Martin Hirsh, le président de l’Agence du service civique est revenu sur trois ans d’expérience fructueuse. Deux ans après Fukushima, Pascal Durand, secrétaire national EELV a demandé un audit sur le coût d’un accident nucléaire. Et à 8h35, Harlem Désir, premier secrétaire du PS a salué, un an après le drame, le sursaut républicain lors de l’affaire Merah.

Invités, témoignages, débats... retrouvez ici tous les moments forts de Bourdin & Co ce lundi sur RMC :

9h - Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous demain dès 7h !

8h35 - Harlem Désir, premier secrétaire du Parti Socialiste : « Inverser la courbe du chômage va mettre du temps »

Il est 8h25, c’est l’heure du Parti Pris d’Hervé Gattegno : S'il veut revenir, Sarkozy doit oublier Buisson

Pascal Durand, Europe Ecologie - Les Verts

Il y a deux ans jour pour jour, le Japon était frappé par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Aujourd’hui, le secrétaire national d’EELV demande un audit sur le coût réel d’un accident similaire en France.

Sur l'aéroport de Notre-Dame des Landes

8h22 - Pascal Durand : « Je ne veux pas faire de commentaire. Ce qui est important c'est que la commission du dialogue fasse son travail. Ce projet est un mauvais projet. On souhaite que cet aéroport ne soit pas construit. Les conditions dans lesquelles il serait construit seraient démentielles et détruiraient le bocage ».

Sur Fukushima et le nucléaire

8h21 - Pascal Durand : « La transition énergétique doit se mettre en place. Il ne faut pas être dépendant du nucléaire »

8h15 - Pascal Durand : « Je ne veux pas rentrer dans les querelles des chiffres. Tchernobyl a coûté 1 000 milliards d'euros, c'est le même montant pour Fukushima. Pourquoi l'activité nucléaire n'est pas assurée par des assurances ? Le nucléaire est la seule activité qui n'est pas assurée. Aucune société d'assurance ne veut le faire ».

8h13 - Pascal Durand : « Au Japon, la situation n'est toujours pas résolue. On ne peut toujours pas atteindre le réacteur 4. La piscine fuit aussi » .

Martin Hirsch, président de l’Agence du service civique

Créé en 2010, le service civique a attiré près de 42 000 jeunes. Réservé aux jeunes de 16 à 25 ans pour une durée de 6 mois, selon un sondage TNS Sofres, ces jeunes sortiraient transformés : 9 sur 10 seraient en effet satisfaits de leur expérience.

7h48 - Martin Hirsch : « Le service civique, c'est bon pour les jeunes. Et ça fait plaisir aux familles ».

7h47 - Martin Hirsch : « Les jeunes qui sortent du service civique trouvent plus facilement du travail car ils expliquent à l'employeur ce qu'ils ont fait pendant 6 mois ou un an. Et ça les aide ».

7h45 - Martin Hirsch : « Les jeunes nous disent qu'ils sont transformés et que le regard des autres a changé. Quand on les prend, ils sont au chômage, quand ils sont passés par le service civique ils trouvent du travail ».

7H43 - Martin Hirsch : « 20 000 jeunes l'année dernière ont participé au service civique. Ce n'est pas le service militaire, c'est ouvert aux deux sexes. Les jeunes reçoivent même une indemnité qui est prise en charge par l'état ».

Il est 7h25, c’est l’heure des Coulisses de la Politique par Véronique Jacquier : François Hollande en régions, opération reconquête

Emmanuelle Geuns

Emmanuelle Geuns est la correspondante de BFMTV dans le Nord. Elle a mené l'enquête autour du témoignage de Raphaella qui se présente comme une mère porteuse. Problème, elle ne l'aurait jamais été.

7h17 - Emmanuelle Geuns : « Hier, j'ai eu sa grand-mère au téléphone. Elle me dit que sa petite fille n'a jamais été mère porteuse, mais qu'elle a accouché d'une petite fille qui a été placée par les services sociaux ».

7h15 - Emmanuelle Geuns : « Je l'ai rencontrée. Son discours est cohérent mais elle en parle avec une légèreté qui n'est pas adéquate ».

7h13 - Emmanuelle Geuns : « Ce témoignage m'a paru incohérent. Elle aurait pris l'identité de la mère pour accoucher. En lisant l'article, le président de l'association CLARA qui milite pour la gestation pour autrui (GPA) a émis de forts doutes. On s'est demandé si elle n'a pas fait de l'usurpation d'identité ».

Tugdual de Dieuleveult