Lors d'une manifestation d'enseignants devant la Sorbonne à Paris le 1er juillet 2019
 

A trois jours du rendu des résultats du bac, des correcteurs de l'épreuve menacent de ne pas rentrer les notes des copies dont ils ont la charge, sans des modifications de la réforme du lycée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire