BFMTV

Restoux, lasse de dire non aux avances de Balkany

Fatiguée de repousser les avances du député UMP Patrick Balkany, l’ex-championne de Judo, Marie-Claire Restoux, ne veut plus être sa suppléante.

Fatiguée de repousser les avances du député UMP Patrick Balkany, l’ex-championne de Judo, Marie-Claire Restoux, ne veut plus être sa suppléante. - -

L’ex-championne de Judo, Marie-Claire Restoux, ne veut plus être la suppléante du député UMP Patrick Balkany. Pour cause de désaccords politiques, mais aussi d’avances répétées à connotations sexuelles.

L'ancienne championne de judo Marie-Claire Restoux a annoncé hier lundi qu'elle renonçait à être la suppléante à l'Assemblée nationale du député-maire UMP de Levallois-Perret, Patrick Balkany. En cause : de nombreux sujets de désaccord sur la façon qu’a ce dernier d'exercer son mandat dans sa circonscription, mais aussi ses avances répétées.

« Je lui ai dit non 15 fois, qu’il arrête d’insister ! »

L'élue locale de Clichy-la-Garenne accuse Patrick Balkany d'être un peu trop intéressé par ses charmes et de lui avoir fait certaines avances : « "J’ai terriblement envie de toi… Viens dans mon bureau, Isabelle [ndlr, sa femme] n’est pas là…" On refuse une fois, deux fois, quinze fois… Ce n’est pas le genre de relation que j’ai envie d’avoir avec le député de ma circonscription. Qu’il aime les femmes, on ne peut pas lui reprocher. Il sait que je lui ai dit non quinze fois, donc faudrait qu’il arrête d’insister. Je suis conseillère municipale aujourd’hui, d’opposition, je fais mon travail d’élue et je n’ai pas envie qu’on me mette des bâtons dans les roues en permanence. »

Isabelle Balkany : « Restoux, coutumière de ce genre de bévues »

De leur côté, les Balkany se défendent… en attaquant. Contacté par RMC, Patrick Balkany n'a pas souhaiter réagir officiellement, mais il estime, en off, que Marie-Claire Restoux est "gentille" et "neuneu". Quant à son épouse, Isabelle, elle s’est exprimée : « C'est une nouvelle grosse bêtise de Mme Restoux, coutumière de ce genre de bévues, d'incompétence et d'ignorance. Elle fait ça pour exister, mais c'est raté ! »

La Rédaction, avec Christophe Bordet