Les autorités tchétchènes nient l'existence de l'homosexualité dans leur pays.
 

La France a accueilli, ce lundi, le premier réfugié tchétchène homosexuel en raison des persécutions subies à cause de son orientation sexuelle. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Bergamote  1
    Bergamote 1     

    Ce qui n'est pas tolérable, c'est les exactions commises sur ces personnes au nom de quoi ? Ils et elles sont différents, je suis hétéro, mais si mes enfants avaient une autre orientation sexuelle, devrais-je pour autant les fustiger, les refouler, les bannir de ma vie ?

  • sylvie la
    sylvie la     

    bonne nouvelle et que les homophobes aillent se défouler ailleurs

Votre réponse
Postez un commentaire