BFMTV

Rentrée tendue en Seine-Saint-Denis après une agression dans un lycée

Les professeurs du lycée Paul-Eluard de Saint-Denis, au nord de Paris, ont fait valoir leur droit de retrait après l'agression de deux élèves au sein de l'établissement.

Rentrée mouvementée dans plusieurs établissements de Seine-Saint-Denis, notamment au lycée Paul-Eluard. Plusieurs dizaines d’enseignants y exercent leur droit de retrait après une agression extrêmement violente mercredi matin, quand un groupe de jeunes armés de couteaux et de marteaux s’est introduit dans l’établissement. Ils visaient deux élèves de seconde qui n'ont heureusement été que légèrement blessés.

Les professeurs réclament davantage de sécurité pour eux-mêmes comme pour leurs élèves: "Le lycée devrait être un endroit où les élèves puissent venir en toute sérénité et ce n’est plus le cas depuis un an et demi déjà. Il y a huit surveillants pour 1.900 élèves, c’est largement insuffisant vu la surface qu’il y a à couvrir", explique Agnès Renaud, une enseignante au lycée Paul-Eluard de Saint-Denis.

"La rentrée rime avec insécurité au lycée Paul-Eluard"

"Pourquoi les personnels et les élèves du 93 n’ont pas le droit aux mêmes conditions sereines de sécurité d’enseignement que les autres lycées?", s’interroge Grégory Thuizat, un responsable du syndicat Snes-FSU 93. "Il n’y a pas eu de prise en compte de la problématique spécifique du territoire, c’est pourquoi nous demandons un plan de développement pour l’éducation en Seine-Saint-Denis depuis trop longtemps", ajoute-t-il.

Inquiets, des parents se sont également joints au mouvement et se sont rendus devant le lycée ce vendredi matin: "Cette violence perdure depuis l'année dernière et prend des proportions qui vont nous mener vers des actes plus grave. La rentrée rime avec insécurité au lycée Paul-Eluard, il faut que ça s'arrête!", assure Karim Derissi, représentant de parents d'élèves du lycée.

Ce n'est pas le seul acte de violence devant un établissement de Seine-Saint-Denis depuis la rentrée. Devant un autre lycée de Saint-Denis, deux élèves ont été visé par tirs de Flashball. Ils ont été légèrement blessés.

Guillaume Dussourt, Barthélémy Bolo, Clara Ceccarelli