BFMTV

Rennes: deux compresses vieilles de neuf ans retrouvées dans son corps

-

- - Rosmarie Voegtli / Flickr

Du côté du CHU de Rennes, on ignore comment une telle erreur s'est produite.

Il y a quelques semaines, Danièle, une rennaise de 79 ans était victime d’un malaise à son domicile. Comme elle l’explique à nos confrères de Ouest-France, "D’un seul coup je ne me suis pas sentie très bien. Je sentais que j’allais tomber. Alors je me suis allongée sur le sol du garage et j’ai appelé mon mari."

Après une batterie d’examens le diagnostic est clair, la patiente souffre d’une infection, dont la cause sera découverte lors d’un scanner passé au CHU de la ville. Sont en effet découvertes deux compresses, présentes depuis des années dans le corps de Danièle.

"J’ai été opérée en mai 2008 d’un rétrécissement aortique au CHU de Rennes", soit neuf ans avant le malaise. Une opération lourde, qui a nécessité l’utilisation d’une quarantaine de compresses.

Une nouvelle opération pour retirer les compresses

Du côté du CHU de Rennes, c’est l’incompréhension. "Les règles que nous suivons lors d’une intervention chirurgicale sont extrêmement strictes" expliquent les chefs du service de chirurgie thoracique de l’établissement.

"On comptabilise, en début d’intervention, le nombre de compresses dans le paquet. Puis, en cours d’intervention, le nombre de compresses remises et non remises au chirurgien. À la fin, on les recompte toutes afin de vérifier que leur nombre correspond au chiffre initial. Dans le cas de cette patiente, le décompte était conforme." A l’heure actuelle, le doute plane toujours quant à l’origine de ces deux compresses.

Danièle a de nouveau dû être opérée et les deux corps étrangers ont été retirés de son corps. Malgré tout, cette dernière n’en veut pas aux chirurgiens: "On peut comprendre cette erreur."

Hugo Septier