BFMTV

Rémi Fraisse: 200 personnes rassemblées à Marseille

BFMTV

Près de 200 personnes, 180 selon la préfecture, ont manifesté ce vendredi soir à Marseille contre "les violences policières", après le décès de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste à Sivens.

D'abord réunis sur une place en haut de la Canebière, où certains ont entonné des chants appelant à se "défendre" contre les "violences policières", ils ont ensuite descendu la célèbre artère de Marseille en criant "Tout Marseille déteste la police" derrière une banderole "La police tue, révolte".

Des insultes

Pour certains le visage masqués, ils ont lancé des pétards et allumé des fumigènes avant d'être bloqués par un important dispositif de CRS portant la tenue anti-émeutes.

Après avoir insulté les policiers pendant quelques minutes et lancé quelques pétards dans leur direction, ils ont fait demi-tour, et remonté la Canebière, puis ont poursuivi leur route dans les rues du quartier de la Plaine.

Jé. M. avec AFP