BFMTV

Il y a 47 ans, le précédent tragique de la cathédrale de Nantes dévastée par le feu

Après l'incendie qui a ravagé sa toiture en 1972, la cathédrale de Nantes a fait l'objet de travaux complets de rénovation intérieure et extérieure qui durent encore...

Après l'incendie qui a ravagé sa toiture en 1972, la cathédrale de Nantes a fait l'objet de travaux complets de rénovation intérieure et extérieure qui durent encore... - Jean-Sébastien Evrard-AFP

La cathédrale de Nantes a subi le 28 janvier 1972 un incendie ruinant toute sa toiture et sa charpente qui a fini par s'effondrer. Comme pour Notre-Dame, c'est lors de travaux de rénovation que se déclencha le feu. Un chalumeau laissé allumé par inadvertance fut mis en cause. L'édifice nantais a été fermé au culte durant 3 ans.

Alors que les dégâts causés à Notre-Dame de Paris par l'incendie dévastateur du 15 avril ne sont pas encore estimés, la cathédrale de Nantes a connu une catastrophe qui présente bien des similitudes. C'était le vendredi 28 janvier 1972, en milieu d'après-midi, que le feu naissait dans les combles pour enflammer tout le toit d'ardoise. Malgré les efforts des pompiers, toute la toiture de l'édifice religieux nantais, classé monument historique depuis 1862, s'effondra avec sa charpente.

L'ironie de l'histoire veut que la cathédrale de Nantes ait résisté à de violents bombardements en juin 1944, ayant entraîné des travaux de restauration qui étaient presque achevés lorsque se déclencha le sinistre.

La toiture de la cathédrale fut totalement détruite

Comme à Paris, le feu ne sera maîtrisé qu'au cours de la nuit, mais la toiture de la cathédrale de Nantes fut totalement détruite. Autre similitude, ce fut aussi lors de travaux de réfection que l'incendie pris naissance. En l'occurrence, un ouvrier-couvreur effectuant des réparations sur la toiture de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul fut mis en cause. Son chalumeau laissé imprudemment allumé mit le feu accidentellement à l’édifice.

À la suite de ce sinistre, la cathédrale fut totalement fermée au culte pendant trois ans, et en 1975, un office solennel consacra la réouverture du chœur, et la fin des travaux, estimé à un milliard de francs de l'époque.

La Cathédrale de Nantes a bénéficié d'une restauration complète

Mais, outre la remise en état de sa toiture, la catastrophe a aussi déclenché une restauration intérieure et extérieure très complète de l'ensemble de l'édifice, de plus longue haleine. Des travaux ont reconstitué le décor de la façade ouest, telle que celle-ci se présentait à l'origine au 15ème siècle, opération qui a pris fin en septembre 2008.

Cette restauration est encore en cours puisqu'il est envisagé d'effectuer après cette phase, des travaux similaires notamment sur la façade Est de la tour Sud, puis sur le portail du transeptNord (côté Porte Saint-Pierre), et enfin sur le chevet, expliquait Presse Océan en 2008. 

La ville de Nantes a joué de malchance puisque le 15 juin 2015, un feu ravageait la toiture de la basilique Saint-Donatien, consumant entièrement la charpente de l'édifice. "Les expertises menées sur la basilique s’étaient alors accordées sur le fait que des travaux de maintenance étaient bien à l’origine du sinistre", précisait le quotidien régional Presse Océan.

Frédéric Bergé