BFMTV

Recrudescence d'interpellations de migrants dans les Alpes-Maritimes

BFMTV

Une trentaine de migrants ont été interpellés, pour la seule journée de vendredi et pour la nuit dernière, par la compagnie de gendarmerie de Menton, a indiqué samedi une responsable de cette unité qui couvre tout l'est du département des Alpes-Maritimes, frontalier avec l'Italie.

La plupart des migrants, d'origine érythréenne, ont été interceptés dans la vallée de la Roya, notamment à Breil-sur-Roya et à Sospel. Cet axe relie les deux pays, via le tunnel de Tende, par la route et par le chemin de fer. Ces migrants ont été remis par les gendarmes aux services de la Police aux frontières de Menton en vue d'une réadmission en Italie.

Six autres migrants ont été interpellés sur la commune littorale d'Eze-sur-Mer, près de Nice, en compagnie d'un passeur de nationalité sri-lankaise, qui a été placé en garde à vue, indique également la gendarmerie locale. "Ces dernières semaines, nous n'effectuions plus d'interpellations de personnes en situation irrégulière, donc il s'agit effectivement d'une recrudescence des flux migratoires", confirme-t-on à la gendarmerie de Menton, tout en précisant que, pour la journée de samedi au cours de laquelle une opération de contrôle des flux de véhicules était organisée dans la vallée de la Roya, les services de gendarmerie n'ont interpellé que trois migrants.

la rédaction avec AFP