BFMTV

Quels sont les bons réflexes à prendre avec les enfants pendant la canicule?

Un enfant profite des espaces d'eau à Paris, en juillet 2018 (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Un enfant profite des espaces d'eau à Paris, en juillet 2018 (PHOTO D'ILLUSTRATION). - ALAIN JOCARD / AFP

Eviter les boissons sucrées, faire attention au choc thermique, privilégier les balades dans des lieux ombragés... À l'école ou à la maison, quelques mesures "de bon sens" prévalent pour les enfants en période de canicule.

C’est bien connu, les enfants sont, avec les personnes âgées et les femmes enceintes, le public le plus fragile face aux épisodes de fortes chaleurs. Avec des pics de température à 40 degrés attendus cette semaine, les parents sont appelés à être particulièrement vigilants, notamment avec les nourrissons. 

Rafraîchir les chambre des nourrissons 

Pour les nourrissons et les jeunes enfants, les bons gestes sont avant tout ceux utiles pour les adultes: "Fermer les volets, instaurer des courants d'air dans la maison", conseille auprès de BFMTV.com le pédiatre Remy Assathiany. Il ajoute qu'il ne faut pas hésiter à proposer aux nourrissons plus de biberons que d'habitude, "bien qu'ils absorbent déjà environ 720 mL de lait par jour".

Néanmoins, "le bébé se déshydrate bien plus vite. Chez le bébé, il y a 25% d’eau à renouveler, tandis que chez l’adulte c’est 6%", rappelle sur notre plateau Alain Ducardonnet consultant santé BFMTV. Son confrère Remy Assathiany ajoute que les signes d'une déshydratation sont "les yeux creux, la bouche sèche, les urines moins fréquentes et un dynamisme en baisse." 

  • Crème solaire et chapeau lors des activités en extérieur

En dehors du temps scolaire, il n’est pas nécessaire de se barricader à la maison toute la journée pour éviter cet épisode de canicule. S’il est bien sûr souhaitable d’éviter les sorties en extérieur entre 10 et 16 heures, il est tout à fait possible de faire une balade à l’ombre en dehors de ces heures, avec de la crème solaire, des lunettes de soleil et un chapeau.

Privilégiez les endroits avec de l’air, le long d’un cours d’eau ou dans un parc ombragé. Si vous optez pour les activités nautiques, "ne les quittez pas des yeux pour éviter les noyades" et faites attention au choc thermique lorsque la différence entre l’eau et l’air est trop importante, répète le ministère de la Santé. Il ajoute qu’il ne faut "jamais laisser les enfants dans un véhicule, même pendant une très courte durée".

À l'école ou en centre de loisirs, "solution de repli" et distribution d’eau

Comme l’expliquait en juin le médecin urgentiste Patrick Pelloux à notre antenne, un épisode de canicule nécessite de “faire preuve de bons sens” avec les enfants, notamment en “évitant les activités sportives entre 14 et 16 heures". 

Le ministère demandait en juin aux établissements scolaires de baisser les volets des classes dont les vitres sont exposées au soleil, de distribuer régulièrement de l’eau en cours (et surtout pas de boissons sucrées), d’adapter les repas et d’avoir une “solution de repli” dans un lieu frais (une salle avec de la ventilation par exemple), ce qui est également valable pour les centres de loisirs. 

Enfin, il invitait les équipes encadrantes à avoir une vigilance particulière aux "élèves connus comme porteurs de pathologies respiratoires ou en situation de handicap". 

Remi Assathiany estimait néanmoins qu'il ne faut pas avoir une attitude trop alarmiste. "Inutile de se stresser davantage avec les enfants pendant une période de canicule", juge-t-il, en rappelant "qu'en 2003, ce sont les personnes âgées qui ont été le plus touchées, pas les plus jeunes."