BFMTV

Puy-de-Dôme: suicide d'une détenue du centre pénitentiaire de Riom

Image d'illustration de centre pénitencier de Riom, le 17 octobre 2016

Image d'illustration de centre pénitencier de Riom, le 17 octobre 2016 - Thierry Zoccolan / AFP

Une détenue du nouveau centre pénitentiaire de Riom (Puy-de-Dôme) s'est suicidée dans sa cellule, a-t-on appris ce mercredi auprès du syndicat Force Ouvrière, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

Âgée de 43 ans, la détenue, qui était placée en quartier disciplinaire, a mis fin à ses jours en se pendant à l'aide d'un drap mardi entre 18h30 et 19h30, à l'occasion d'un changement de service. L'équipe du Samu qui est intervenue pour la réanimer n'a rien pu faire.

30 à 40% de la population carcérale atteinte de troubles psychiatriques

Originaire de la Loire et atteinte d'"énormes troubles psychiatriques", la détenue était arrivée il y a quelques semaines à Riom. Elle avait depuis tenté de se suicider "par tous les moyens possibles" "une à deux fois par semaine", a souligné le syndicat.

"On avait dénoncé cela. Elle aurait dû être dans un hôpital psychiatrique plutôt que dans une cellule carcérale", a critiqué à l'AFP le secrétaire local de FO Pénitentiaire Nicolas Machette, qui souligne par ailleurs que "30 à 40%" de la population carcérale est atteinte de troubles psychiatriques. On n'est pas formé pour ça. Nous ne sommes ni urgentistes, ni médecins", insiste-t-il.

Il s'agit du premier suicide enregistré au centre pénitentiaire de Riom, entré en service en janvier 2016. 

S.Z avec AFP