Des réfugiés patientent devant un centre d'accueil, à Paris, en janvier 2017.
 

Pour le directeur de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, la France présente encore quelques difficultés, en matière d'accueil et d'hébergement. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • naphima
    naphima     

    Genre de réflexion qui me chauffe ! il en loge combien chez lui et il passe combien de jours par semaine à faire chauffer les repas; leur chercher un abri etc et payer les impots ? I l a quoi pour en revendiquer plus ?

  • ♥ de France
    ♥ de France     

    impeccable ou implacable ?
    Parce qu'il faudrait déjà faire le tri entre ceux qui ont véritablement besoin d'aide
    et ceux qui prennent la France pour un Eldorado sociale au risque de faire disparaître dans quelques années le côté sociale.

Votre réponse
Postez un commentaire