BFMTV

Pollution aux hydrocarbures dans les Bouches-du-Rhône: les plages interdites à La Ciotat

Le front de mer de La Ciotat - Image d'illustration

Le front de mer de La Ciotat - Image d'illustration - Google StreetView

L'accès a plusieurs calanques de Marseille a également été restreint.

Malgré une pollution qui semblait sous contrôle il y a quelques jours, des boulettes d'hydrocarbures ont été retrouvées sur plusieurs plages de la Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. En réaction, la municipalité en a interdit l'accès a indiqué ce jeudi la préfecture. Des calanques de Marseille ont également été fermées temporairement. 

"A la suite des conditions météorologiques, des résurgences d'hydrocarbure en quantité variable - boulettes de quelques centimètres en majorité - ont été trouvées sur plusieurs plages", indique la préfecture des Bouches-du-Rhône dans un communiqué.

Des galettes d'hydrocarbure ont également été retrouvées dans la calanque et sur la plage de Sormiou, ainsi que dans les calanques de Morgiou et Sujiton, entre Marseille et Cassis. 

La préfecture a mobilisé des moyens nautiques pour récupérer ces résidus, et des moyens terrestres de ramassage vont être mis en place, précise-t-elle. 

Collision en mer 

La pollution aux hydrocarbure, due à la collision d'un roulier tunisien et d'un porte-conteneurs chypriote le 7 octobre au large de la Corse, avait atteint la côte bucco-rhodanienne 27 octobre, touchant le Parc national des calanques. Cent cinquante litres d'hydrocarbures avaient été récupérés sous forme de galettes.

Un litre et demi d'hydrocarbures, également sous forme de boulettes et de galettes, avaient été ramassés sur la plage de la calanque de Figuerolles, à La Ciotat.

Avant l'arrivée de cette pollution sur les rivages du Parc national des calanques et des Bouches-du-Rhône, c'est surtout le Var qui avait été touché, avec 49 plages souillées dans onze communes, entre Sainte-Maxime et Carqueiranne.

Les boulettes d'hydrocarbure avaient notamment touché plusieurs plages de l'île de Porquerolles.