Mis à jour le

Absentes pendant la campagne présidentielle, les menaces de plans sociaux réapparaissent. François Hollande a hérité d’une situation de l’emploi dégradée. Selon la patronne des patrons, Laurence Parisot, la peur d’une vague de licenciement est infondée.

Votre opinion

Postez un commentaire