Mis à jour le
Plus de 800 aviculteurs craignent de couler avec doux
 

par Sybille de La Hamaide GIEN, Loiret (Reuters) - Quand il pousse la porte du bâtiment où grandissent ses 26.000 poussins, Matthieu Coppoolse se dit...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • choupi 65
    choupi 65     

    traitent leurs poussins...!s'ils en perdent un lot ...ils le remplacent ...plus rentable que la viande rouge ...! ils considérent leurs animaux comme de la viande sur pattes ...! pauvres bétes ...et on appelle ça des éleveurs ...? des productivistes sans coeur ...plutôt ...!

  • choupi 65
    choupi 65     

    traitent leurs poussins...!s'ils en perdent un lot ...ils le remplacent ...plus rentable que la viande rouge ...! ils considérent leurs animaux comme de la viande sur pattes ...! pauvres bétes ...et on appelle ça des éleveurs ...? des productivistes sans coeur ...plutôt ...!

  • choupi 65
    choupi 65     

    traitent leurs poussins...!s'ils en perdent un lot ...ils le remplacent ...plus rentable que la viande rouge ...! ils considérent leurs animaux comme de la viande sur pattes ...! pauvres bétes ...et on appelle ça des éleveurs ...? des productivistes sans coeur ...plutôt ...!

  • Binbin
    Binbin     

    Attendez la fin du ramadan y vendent pas de cochon ça vas repartir

Votre réponse
Postez un commentaire