BFMTV

Pitié-Salpêtrière: les gardés à vue affirment "qu’ils n’ont pas attaqué" l’hôpital, mais qu'ils voulaient "se réfugier"

Après avoir passé près de 24 heures en garde à vue, 32 manifestants interpellés mercredi pour s'être introduits dans l'enceinte de la Pitié-Salpêtrière ont décidé de créer le "collectif Salpêtrière 1er mai". À ce titre, ils ont tenu une conférence de presse, accompagnés de représentants du personnel hospitalier, ce samedi. "Nous n'avons pas attaqué l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière", ont-ils affirmé.