BFMTV

Peut-on se baigner dans les fontaines publiques de Paris ?

-

- - JACQUES DEMARTHON / AFP

La baignade dans les fontaines parisiennes reste un grand classique de la capitale. Mais cette pratique est-elle seulement autorisée? Est-elle sans risques ?

En cette période estivale et avec les épisodes de canicule qui l’accompagnent, les Parisiens sont prêts à tout pour se rafraîchir. Il faut dire qu’en milieu urbain, l’atmosphère devient vite étouffante et les transports en commun invivables.

Depuis quelques années, la mairie de Paris multiplie les initiatives pour rendre les étés parisiens plus agréables. Après Paris Plages, il est désormais possible de se baigner dans différentes piscines installées directement sur le bassin de la Villette.

Les fontaines, des bassins de fortune prisés des Parisiens

Très prisés par les touristes, les parcs publics constituent également des espaces de fraîcheur agréables, en particulier ceux équipés de fontaines qui, parfois, servent de bassins de fortune aux plus téméraires.

Pour les plus courageux, les rues de la capitale regorgent de coins agréables où se rafraîchir. Les fontaines de la place Saint-Michel, de la place de la Concorde et la fontaine des Innocents du Châtelet restent des incontournables si l’on veut vivre l’expérience parisienne au maximum.

Les bassins du Palais de Tokyo sont aussi très prisés des jeunes Parisiens. Si vous cherchez la tranquillité, les bassins du Jardin du Luxembourg, situés à l’ombre du Sénat, offrent un cadre idéal.

Une pratique illégale mais tolérée

Une question se pose cependant: se baigner dans une fontaine publique parisienne est-il répréhensible? Dans les faits oui, comme l’affirme la Ville de Paris dans un article du Parisien. "Les fontaines ornementales ou celles situées dans les parcs et jardins sont interdites à la baignade pour des raisons de sécurité et des problèmes sanitaires." Si les règlements intérieurs différent d’un parc ou d’un jardin à l’autre, tous s’accordent pour interdire cette pratique.

Dans la pratique, toutefois, très rares sont les gardiens qui verbaliseront les contrevenants. Durant les périodes d’intense chaleur, la clémence est de mise. Ces derniers doivent en revanche rester vigilants afin d’assurer la sécurité des visiteurs.

La clémence parisienne envers les baigneurs du dimanche fait figure d'exception. A Toulouse, un arrêté municipal interdit formellement les baignades dans les points d’eau de la ville. A Rome, pourtant réputée pour ses magnifiques fontaines, il est également interdit de faire trempette dans la fontaine de Trevi. 

En ce qui concerne les fontaines installées en pleine rue, en revanche, prudence: les policiers n’auront peut-être pas la même patience que les surveillants de parcs. Quant à la Seine, il est bel et bien interdit de s'y baigner. Pas d’indulgence ici, puisque la police est autorisée à verbaliser à hauteur de 38€.

Gare aux bactéries

La baignade dans les fontaines parisiennes n’est malgré tout pas recommandée. En effet, les sols vaseux et les pierres glissantes peuvent être à l’origine de nombreux accidents. De plus, des détritus (morceaux de verre, métaux…) peuvent s'amasser au fond des fontaines qui ne sont pas quotidiennement nettoyées.

Se pose aussi le problème de la qualité de l’eau. Si les piscines installées dans le bassin de la Villette sont saines, ce n’est pas vraiment le cas des fontaines parisiennes. En effet, certaines d’entre elles sont directement alimentées par l’eau de la Seine, qui n’est pas traitée contre les bactéries et autres impuretés. Interrogé par Le Parisien, le docteur Claude Danglot prévient: "En été, la température est optimale pour le développement des bactéries. Certaines, comme les légionelles, peuvent être très dangereuses."

Hugo Septier