"Personne n'a voulu casser": un gardé à vue raconte ce qu'il s'est passé à la Pitié-Salpêtrière

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière -
 

La thèse de "l'attaque" de la Pitié-Salpêtrière, donnée par Christophe Castaner, se heurte à des témoignages qui soulignent que les manifestants essayaient simplement de se réfugier. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire