× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le cardinal Barbarin est accusé d'avoir dissimulé pendant des années des affaires de pédophilie.
 

Le Vatican intervient. Alors que le cardinal Barbarin est sous le feu des critiques, l'Eglise catholique prend la défense de son édile dans un communiqué.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ellivled
    ellivled     

    c'est de l'inquisition médiatique ......

  • luminita
    luminita     

    Car l’église est constituée d’êtres humains, elle ne peut pas être parfaite, mais on ne peut pas contester ses intentions louables. Pourtant, depuis sa naissance elle est confrontée aux pires médisances car elle représente un pouvoir international qui, fut il altruiste, dérange beaucoup de démagogues. Les templiers en ont fait la douloureuse expérience...

  • TrahiparleFN
    TrahiparleFN     

    On attend; comme ça rien ne bouge.

    bibilagranchise
    bibilagranchise      (réponse à TrahiparleFN)

    Ces hommes d'église se croient tout permis et ensuite quand le scandale éclate ils nient farouchement. Bel exemple ces individus pour les Chrétiens

  • foxterrier
    foxterrier     

    agnostique donc sans sympathie particulière pour le clergé catholique, je suis pourtant surpris de ce lynchage médiatique et politique contre un cardinal, je ne me souviens pas d'une telle indignation contre les multiples faits de pédophilie dans l'éducation nationale, ni de la démission d'un recteur d'académie....

    bibilagranchise
    bibilagranchise      (réponse à foxterrier)

    Votre commentaire n'a rien à voir avec l'affaire concernée. En tout cas j'espère que l’Église sanctionnera ce cardinal en lui retirant son titre; Sinon, ces derniers se croiront tout permis sans être inquiétés. C'est scandaleux de la part d'un homme d'église à qui les gens font confiance. A tort apparemment

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    La grande muette,qu'est l'église.......

    Loubencat
    Loubencat      (réponse à mirabelle57)

    Les mirabelles méritent mieux

Votre réponse
Postez un commentaire