BFMTV

Parité non respectée: deux entreprises sanctionnées

Les entreprises pratiquant un discrimination entre hommes et femmes sur les salaires sont désormais sanctionnées (photo d'illustration).

Les entreprises pratiquant un discrimination entre hommes et femmes sur les salaires sont désormais sanctionnées (photo d'illustration). - -

Pour la première fois, deux entreprises ont écopé de pénalités pour avoir rémunéré différemment, à compétence égale, des salariés hommes et femmes.

C'est une première en France. Deux entreprises ont été sanctionnées pour discrimination sur le salaire entre hommes et femmes, à compétence égale. 

C’est la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, qui l'a annoncé dans l'édition de jeudi du Parisien - Aujourd'hui en France, à l'occasion de la Journée internationale pour l'égalité des salaires.

Une entreprise d'Île-de-France, qui affichait un écart de salaire de 500 euros entre un homme et une femme, devra s'acquitter d'une pénalité de 5.000 euros par mois. Une structure d'Aquitaine va pour sa part devoir payer 8.500 euros d'un coup.

79 jours de travail en plus pour un même salaire

Mais les chiffres en France sont encore édifiants. Actuellement, une femme doit travailler en moyenne 79 jours de plus qu'un homme pour gagner autant. Et c'est essentiellement dans le secteur privé que l'on trouve les écarts de salaires entre homme et femme les plus importants importants.

Décidée sous le précédent gouvernement, la loi du 2 novembre 2010 les structures de plus de 50 salariés à se doter d'un accord pour gommer les inégalités salariales. Mais le nouveau gouvernement de Jean-Marc Ayrault est allé plus loin en rendant obligatoire la publication de cet accord.

|||sondage|||748