BFMTV

Paris: quatre rues fermées à la circulation pour faire place aux extensions de terrasses

-

- - Christophe Archambault - AFP

La première phase du dispositif de piétonnisation de certaines rues étroites de la capitale afin de dégager de l'espace pour les restaurateurs s'est concrétisée ce mercredi.

Elles ne sont pour l'instant que quatre, mais elles pourraient être bien plus nombreuses dans les jours à venir. La mairie de Paris a octroyé ce mercredi aux restaurateurs parisiens la fermeture à la circulation des rues Biot (17e arrondissement), Fontaines-du-Temple (3e), Montmorency (3e) et Quincampoix (4e) sur des tranches horaires données, souvent entre 18 et 22h. Un dispositif initié par la Ville, qui offre aux professionnels du secteur la possibilité d'étendre leurs terrasses sur l'espace public, a appris BFM Paris, confirmant une information du Parisien.

Des fermetures à la carte selon les rues, qui peuvent être partielles comme totales, comme c'est le cas pour les rues Biot et Fontaines-du-Temple. Charge désormais aux restaurateurs de s'organiser pour assurer tout autant la distanciation entre les tables que la sécurisation des clients.

D'autres dossiers évalués dans les prochains jours

La mairie de Paris a fait le choix d'exclure les demandes portant sur des artères importantes, ainsi que sur les rues accueillant des sorties de parking, une école, un hôpital, une caserne de pompier, une ligne de bus, etc. Ne seront ainsi retenues que des rues étroites.

Signe de l'attrait de ce dispositif, la mairie de Paris a reçu 109 demandes de fermetures de rues émanant des café-restaurants de la capitale. D'autres dossiers seront évalués dans les prochains jours. 

De quoi offrir un bol d'oxygène aux professionnels de la restauration, particulièrement asphyxiés par la crise sanitaire et économique. Certains plaident même pour une réouverture des salles - comme c'est le cas en zones vertes - avant le 22 juin. À condition que la circulation du virus diminue.

Florian Bouhot