TO GO WITH AFP STORY by ELOI ROUYER A woman browses the site of US home sharing giant Airbnb on a tablet in Berlin on April 28, 2016. Berlin will from Sunday, May 1, 2016, restrict private property rentals through Airbnb and similar online platforms, threatening hefty fines in a controversial move meant to keep housing affordable for locals. John MACDOUGALL / AFP
 

Entre 2013 et 2014, Paris a perdu plus de 9.000 habitants quand les départements voisins continuent d’en gagner. Les maires de plusieurs arrondissements mettent en cause la multiplication des locations saisonnières sur Airbnb. Autre explication, le coût des loyers qui fait fuir les familles.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • pierre Eldoradoimmo
    pierre Eldoradoimmo      

    Bonjour

    L'explication semble vraiment simpliste et donc erronée...
    Les prix de l'immobilier et des loyers est devenu monstrueux à Paris bien avant l'apparition de Airbnb vous ne pensez pas ? :)
    L'interdiction de louer certaines chambres de bonnes trop petites était justifiée mais à accentue le problème d'une pénurie de logements à Paris. Et cette pénurie est tout simplement due à l'hypercentralisation de la France.
    Ensuite devant l'aspect quasi confiscatoire de l'imposition sur les loyers les propriétaires non occupants ont d'abord commencé à soit laisser leurs logements vides (pourquoi prendre des risques lorsque vous payez 60% de vos loyers en impôts ?), soit à faire de la colocation.
    Puis avec l'arrivée de Airbnb ils ont fait de la location saisonnière qui n'est donc pas une cause mais une conséquence.
    Donc traiter une conséquence est plus facile mais ne donnera pas les résultats escomptés c'est inévitable !
    Après nous ne reviendrons pas sur les liens entre le cabinet de la maire de Paris et un grand groupe hôtelier français mais ceci peut aussi expliquer cela.

    Qu'en pensez vous ?

Votre réponse
Postez un commentaire