BFMTV

Paris: les restaurateurs réclament une réouverture des salles avant le 22 juin

-

- - Christophe Archambault - AFP

En maintenant la date du 22 juin, une semaine après la réouverture des frontières françaises, Paris serait l'une des dernières villes d'Europe à rouvrir ses salles de restaurant.

Si les terrasses des restaurants ont été autorisées à rouvrir dans la capitale, les restaurateurs sont toujours inquiets. Dix chefs parisiens prestigieux, notamment Guy Savoy, Hélène Darroze et Yves Camdeborde ont ainsi appelé le Premier ministre à autoriser la réouverture sans restrictions des restaurants à Paris avant le 22 juin, dans une tribune publiée dans Le Figaro. Selon eux, cela est nécessaire pour sauver la saison touristique. 

En maintenant la date du 22 juin, Paris serait l'une des dernières villes d'Europe à rouvrir les salles de restaurant. Par exemple, les clients sont de nouveau autorisés à aller au restaurant depuis le 16 mai à Berlin et depuis le 18 mai à Rome et Lisbonne. Par ailleurs, les frontières françaises seront de nouveau ouvertes aux ressortissants européens à partir du 15 juin.

"Peut-on imaginer que les touristes européens, les seuls qui pourront nous rendre visite, auront envie de venir dans un Paris incapable de leur proposer un repas dans une véritable salle à manger?", questionnent les restaurateurs dans cette tribune.

"Si vous êtes un touriste et que vous avez envie de bouger, vous n'allez pas choisir Paris. Vous allez choisir Londres, Madrid, Rome, là où la vie est repartie!", abonde Yves Camdeborde sur notre antenne. Et de déplorer: "déjà qu'on est en grosse difficulté, je ne vois pas l'intérêt de continuer à nous mettre sous l'eau..."

Les terrasses, trop dépendantes de la météo

Si les restaurateurs saluent cette première décision d'autoriser la réouverture des terrasses, ils rappellent que "tous les établissements n’en disposent pas, loin de là."

Et cette ouverture, uniquement extérieure, entraîne une fréquentation des restaurants très dépendante de la météo. "Nous avons pu utiliser la terrasse qu'une journée dans la semaine alors que nous avons fait revenir tous nos effectifs. Au final, nous perdons encore de l'argent. Nous creusons notre tombe", explique Yves Camdeborde. 

Une demande d'Anne Hidalgo

La maire de Paris a rejoint cette revendication et interpellé à son tour le gouvernement. "Je pense qu'il va falloir qu'on soit cohérent. Si l'épidémie marque un frein, s'il n'y a plus de clusters à Paris, alors je pense qu'avec des règles de prudence et des règles sanitaires, on doit peut-être pouvoir revenir, y compris dans les salles de restaurant", écrit-elle. 

Des règles sanitaires auxquelles les restaurateurs expliquent être habitués depuis longtemps: "on entend des choses grotesques sur les règles sanitaires, comme 'il faut se laver les mains toutes les 30 minutes'. Si on ne se lavait les mains que toutes les 30 minutes, il y aurait un problème d'hygiène dans nos restaurants. On se les lave tous les 3-4 minutes!"

Mais le gouvernement répond par la négative: "Ce ne sont pas les personnalités politiques qui décident de la circulation du virus. Seuls les indicateurs sanitaires permettront de passer l'Ile-de-France au vert", affirme sur notre antenne la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. 

Cyrielle Cabot